Récemment, Google a introduit le rapport sur la vitesse des pages, le dernier ajout à la console de recherche. Cette mise à jour très attendue a été dévoilée pour la première fois en février 2019.

Les tests bêta se sont poursuivis pendant plusieurs mois et ont abouti à la version actuelle, accessible au public. Cette mise à jour est conçue pour améliorer l’expérience des utilisateurs en augmentant l’efficacité et la vitesse des sites web.

Le rapport permet aux utilisateurs de surveiller les performances globales de leur site web et d’identifier les problèmes à l’origine des retards de chargement.

À partir de là, les utilisateurs peuvent résoudre les problèmes découverts afin d’optimiser leur site web et l’expérience utilisateur qui en découle.
La mise à jour peut avoir un impact considérable sur le référencement, ouvrant la voie à la maximisation du trafic sur le site web en permettant aux utilisateurs d’améliorer les performances globales du site.

Google a annoncé que la version actuelle du rapport est “expérimentale”. Elle prévoit d’apporter des ajustements et des améliorations au fil du temps, en fonction des commentaires reçus directement du rapport et du forum des utilisateurs de la communauté des webmasters.

Explication du rapport sur la vitesse des pages

Le rapport sur la vitesse des pages extrait les données du rapport Chrome UX pour classer les URL dans des catégories “rapide”, “moyenne” et “lente” en fonction de certains critères.

Ces informations sont pertinentes en soi, car le rapport Chrome UX utilise des mesures d’expérience pour analyser la façon dont les utilisateurs du monde réel vivent le Web. La pertinence de ces informations est intrinsèquement importante pour le référencement car elles reflètent avec précision les utilisateurs réels.

Le rapport crée également des catégories étendues en regroupant les URL qui connaissent des problèmes similaires. Il est possible d’analyser plus en détail des questions spécifiques en cliquant simplement sur celles-ci. Cela permet aux utilisateurs de voir les URL lentes qui sont à l’origine du problème. Les utilisateurs se voient proposer des possibilités d’optimisation, car le rapport est lié à l’outil existant Page Speed Insights.

Non seulement les URL “lentes” peuvent être analysées et corrigées, mais les catégories “modérées” et “rapides” sont accessibles pour obtenir une image plus claire des performances d’un site web sain. Ces catégories peuvent ainsi servir de référence pour les performances d’un site web.

Les stratégies d’optimisation qui se sont avérées efficaces pour les URL de la catégorie “rapide” peuvent être reproduites pour améliorer les performances des pages “lentes”.

Réflexions

Malgré le potentiel du rapport sur la vitesse des pages pour faciliter le référencement et la performance des sites web, il existe des limites qui ont un rôle à jouer dans la conversation.

Comme mentionné, le Page Speed Report est actuellement expérimental et n’en est qu’à ses débuts. Il en résulte que si l’outil est accessible au public, tous les propriétaires de sites web ne disposeront pas de données à examiner.

Selon Google, si un site web est nouveau dans la console de recherche ou si le rapport CrUX ne contient pas suffisamment de données sur les visiteurs, il n’y a pas assez d’informations significatives pour créer des données pertinentes sur la vitesse. Plus simplement, il s’agit d’un problème qui se pose dans une perspective de référencement. Les sites web qui ne génèrent pas suffisamment de trafic sont susceptibles de ne pas disposer de données pendant cette phase “expérimentale”.

Deuxièmement, la date de la “dernière mise à jour” du rapport dans son ensemble ne correspond pas nécessairement à la date à laquelle un problème particulier a été “détecté pour la première fois”. Cet écart implique que les données peuvent être dépassées et avoir un impact sur l’exactitude du rapport. Pour lutter contre ce problème, il est impératif de “valider les corrections” et d’attendre que les changements soient reflétés dans le rapport avant de l’utiliser pour prendre des décisions stratégiques.

En quoi le “Page Speed Report” est-il bénéfique pour le référencement ?

Tout d’abord, le rapport sur la vitesse des pages offre une plus grande commodité de référencement car il crée un endroit unique où l’on peut accéder aux informations sur les performances des sites web.

De plus, des données historiques concernant les améliorations et les problèmes passés sont disponibles, ce qui permet aux utilisateurs de réfléchir aux corrections qu’ils ont apportées et de les utiliser pour créer de nouvelles stratégies d’optimisation du site et résoudre d’éventuels nouveaux problèmes.

Plus important encore, la vitesse du site web est un élément qui contribue au classement de Google.

De manière pratique, les performances sont réparties entre les données des utilisateurs mobiles et celles des utilisateurs de bureau. Cela est particulièrement important pour les sites web mobiles, puisque la vitesse des pages mobiles est devenue un facteur de classement de Google pour les résultats de recherche mobile en 2018.

En 2018, les téléphones mobiles représentaient 52 % des pages web consultées dans le monde.
Compte tenu du volume d’utilisateurs qui effectuent des recherches sur le web sur leur appareil mobile, les informations sur les performances du web mobile sont extrêmement précieuses pour le référencement, car elles représentent près de la moitié de l’ensemble du trafic sur les sites web, ce qui pourrait avoir une incidence accrue sur le classement de Google.

Diverses études de cas ont mis en évidence le lien entre les temps de chargement des pages web et des paramètres tels que les taux d’abandon et de rebond, les taux de conversion et même les recettes.

Par exemple, Google DoubleClick a constaté que 53 % des sites mobiles sont abandonnés après 3 secondes. Si le temps de chargement de la page passe de 1 à 6 secondes, le taux de rebond augmente de 106 %.

En outre, la BBC a découvert qu’elle perd 10 % des utilisateurs pour chaque seconde supplémentaire nécessaire au chargement de sa page web.
Ces constatations montrent donc l’importance du temps de chargement des pages web pour capter et maintenir l’attention des consommateurs.

Suite aux modifications apportées en 2019 à l’algorithme Google, un outil comme le Rapport sur la vitesse des pages a le pouvoir de devenir une ressource précieuse pour le référencement et pour toute entreprise opérant en ligne afin d’optimiser son site web de manière à avoir un impact positif sur le trafic et les taux de conversion.

UN PROJET, UNE REMARQUE ? CONTACTEZ NOUS !

Votre pré-audit permet d' identifier les axes d'améliorations à vous proposer pour générer plus de visites, de leads et de vente !

Qui sommes nous ? 

CLEATIS est une Agence SEO / SEA spécialisée dans l'optimisation de votre site internet.

No Comments

Laisser un commentaire.

Demandez-nous un pré-audit GRATUIT !

Votre pré-audit nous permettra d' identifier les axes d'améliorations à vous proposer pour générer plus de visites, de leads et de vente !

Nos autres posts

Voir tous nos articles
Migration de sites : SEO

Checklist de migration SEO de sites

Vous envisagez de migrer votre site web ? Tout se passera bien…
Lire l'article
COVID et SEO

Comment la pandémie de COVID-19 affecte-t-elle votre prospection sur Internet ?

L'impact de COVID-19 a varié en fonction du secteur. Voici les expériences…
Lire l'article