Vous envisagez de migrer votre site web ? Tout se passera bien grâce à notre checklist pour le référencement spéciale migration.

La migration d’un site web est un terme utilisé par les professionnels du référencement pour expliquer le processus de rafraîchissement de la structure d’un site web, de déplacement des bases de données, de mise à jour de la conception du site ou de modification des modèles de site afin d’améliorer les performances de référencement et l’expérience de l’utilisateur. En termes très simples, il s’agit d’une mise à jour de votre site web actuel. Il peut s’agir de passer à un nouveau CMS, de passer de HTTP à HTTPS, de mettre à jour la structure des URL, de mettre à jour votre domaine et bien d’autres choses encore.

Lorsqu’elle est mal effectuée, une migration de site peut entraîner une baisse importante du trafic vers votre site web ainsi qu’une baisse des vues sur les moteurs de recherche, et personne ne veut que cela se produise ! Nous avons pensé que nous pourrions étudier plus en détail les mesures que vous pouvez prendre pour que la migration de votre site se déroule le mieux possible, avec une baisse minimale du nombre d’utilisateurs visitant votre site.

Une migration de site web est-elle la bonne option ?

La migration d’un site web est une tâche importante, il ne faut pas se voiler la face. Il est également possible que la migration de votre site web entraîne une baisse temporaire du trafic sur votre site pendant que Google traite le changement de site. Avant de vous lancer, vous devez donc vous demander si la migration d’un site web est la meilleure option pour vous.

  • Quels sont les objectifs de la migration ?
  • Votre site web actuel présente-t-il des problèmes majeurs ?
  • Avez-vous besoin de changer toute la structure du site ?
  • Pouvez-vous vous permettre une baisse potentielle du trafic ?

Ce sont toutes des questions que vous devriez vous poser avant d’envisager une migration de site.

Vous avez donc décidé qu’une migration de site est la meilleure solution pour votre site actuel.
Nous espérons qu’une nouvelle structure et une nouvelle présentation du site web vous apporteront un grand succès. Vous devez maintenant vous assurer que tout se passe bien, c’est pourquoi nous avons mis au point une liste de contrôle simple mais complète pour le référencement, afin de garantir que votre nouveau site web est aussi performant que possible sur les moteurs de recherche.

  1. Ne vous précipitez pas !

Comme nous l’avons déjà mentionné, la migration d’un site web est un travail de longue haleine, il ne faut donc pas la bacler. L’avantage d’une migration est que votre site d’origine peut toujours fonctionner pendant que vous travaillez sur le nouveau site, il ne faut donc pas se précipiter.

Prenez donc votre temps, élaborez un plan et assurez-vous que vous êtes entièrement satisfait du nouveau site avant de le lancer !

  1. Crawl : faites crawler votre site !

Avant de migrer votre site, vous devez toujours vous assurer que vous avez bien parcouru votre site d’origine et que vous avez une liste complète des URL. Le fait de disposer de ce crawl de l’ancien site vous permet de comparer la liste d’URL à votre site mis à jour, afin de vous assurer que rien n’a été oublié pendant le processus.

Le balayage d’un site peut également vous permettre de repérer des erreurs telles que des redirections incorrectes, des titres de page manquants, etc.

  1. Utiliser un site de test

Vous ne devriez jamais lancer une migration de site sans avoir préalablement tout testé sur un site de démo. En vous assurant que tout fonctionne correctement sur le site de test (ex: test.monsite.fr), vous pourrez ensuite mettre en service le nouveau site avec beaucoup moins de risques de problèmes.

  1. S’assurer que les redirections sont correctes

La mise à jour de la structure des URL sur le nouveau site web signifie qu’une grande partie des URL existantes n’existeront plus. Cela ne signifie pas pour autant qu’elles seront immédiatement retirées des moteurs de recherche. Pour qu’aucun utilisateur ne trouve ces pages inexistantes, vous devez vous assurer que vous avez mis en place une liste complète de redirections vers votre nouveau site web. Une redirection guidera les utilisateurs vers la page concernée lorsque cette ancienne URL sera trouvée, il est donc essentiel que les utilisateurs soient dirigés vers la même page ou une page similaire.

  1. Mise à jour des liens internes

Vous pensez peut-être qu’en mettant en place des redirections vers de nouvelles pages, tous vos problèmes de liens internes seront résolus ? Malheureusement, ce n’est pas le cas. S’appuyer sur les redirections peut entraîner un ralentissement considérable de la vitesse du site, ce qui, à long terme, peut entraîner une baisse des performances de recherche. Une bonne pratique consiste à s’assurer que tous les liens internes sont mis à jour et à diriger les utilisateurs vers les nouvelles URL. Une simple règle de rechercher/remplacer peut aider à garantir que ce processus ne prenne pas trop de temps.

  1. Ajouter un fichier Robots.txt

Un fichier robots.txt est un moyen de dire aux robots du web comment explorer les pages d’un site web. En langage non informatique, c’est un moyen d’empêcher les pages de votre site d’apparaître dans le SERP. En ajoutant ces règles, cela signifie que les robots web peuvent passer plus de temps à explorer les pages importantes du site, et ne gaspillent pas de budget d’exploration pour des pages inutiles. Par exemple, les pages de soumission de formulaire réussies sont un bon exemple de pages à bloquer car vous ne voulez pas que les utilisateurs les trouvent sur les moteurs de recherche.

  1. Mettre à jour et soumettre le plan du site

Assurez-vous que votre site web mis à jour comporte un fichier sitemap.xml (fichier de plan du site en langage XML). Cet outil est un moyen de guider le robot de Google à travers toutes les pages de votre site, ce qui facilite le balayage du site. Un sitemap.xml efficace permet de réduire le temps nécessaire pour parcourir le site, ce qui signifie que Google peut le faire plus efficacement et améliorer son classement dans les moteurs de recherche.

  1. S’assurer que le nouveau site est ajouté à la Search Console de Google et à Google Analytics

Assurez-vous que votre site est correctement configuré sur la Console de Google et bien lié à Google Analytics avant de le lancer. Vous pourrez ainsi vous assurer que toutes les données suivies dans les analyses sont exactes, tout en étant en mesure de surveiller les premières pages indexées dans la console. Gare aux pertes de données !

  1. Fixer des objectifs spécifiques à suivre dans Analytics

Il est important de comprendre et d’être clair sur les objectifs généraux que vous essayez d’atteindre sur votre nouveau site. La mise en place d’un suivi des objectifs dans Google Analytics peut vous permettre de contrôler et d’observer les performances de ces objectifs, ce qui facilite grandement le suivi et la rédaction de rapports. Qu’il s’agisse de vendre un produit, de cliquer sur un certain lien ou de remplir un formulaire, tous ces éléments peuvent être suivis dans Analytics.

  1. Optimiser le site web pour les moteurs de recherche

Maintenant que vous avez un tout nouveau site web tout beau tout neuf, il est important que le contenu du site soit optimisé pour être bien classé dans les moteurs de recherche. Pour obtenir de bons conseils sur l’optimisation de votre site web, consultez notre page dédiée à la rédaction pour le SEO.

Conclusion

Voilà donc notre checklist SEO pour une migration en douceur du site web.

Si vous avez planifié méticuleusement votre migration et si vous vous êtes assuré que tous les points ci-dessus ont été cochés, nous sommes convaincus que votre migration de site web sera une formalité.